samedi 8 avril 2017

Vitraux à Sabadell

deux symboles étonnants :
le livre accès à la culture
et la tirelire, symbole de l'épargne
Ce pourrait être un adage : « plus je fouille, plus je trouve » : je cherche inlassablement les vitraux dont la Catalogne devient pour moi maintenant le dépôt le plus significatif. Il faut bien le dire, tout cela grâce à Facebook, où je suis la "Ruta del modernisme" : ce fil d’Ariane tendu, il suffit de chercher sans faille, et de remonter le fil. Je tombe sur la Caisse d’épargne de Sabadell, encore qu’il faille traduire en Antiqua Caixa, ou bien Caixa d’Estalvis ou encore en castillan : Caja de Ahorros de Sabadell ou enfin : Seu central de la Caixa Sabadell.

Dans le texte : La Seu central de la Caixa Sabadell és un edifici modernista propietat de la Caixa d'Estalvis de Sabadell situat al carrer de Gràcia, 17, de Sabadell. Fou projectat per l'arquitecte Jeroni Martorell entre els anys 1905 i 1915, ceci après que la caisse d’Epargne ait été fondée en 1859.

En pratique, il existe deux implantations : l’édifice central, construit par Jeroni Martorell i Terrats, une façade imposante, ornée de sculptures de Josep Llimona, et un intérieur majestueux dans lequel se distingue la cour intérieure, en hommage à Pedro Turull et Sallent, principaux promoteurs de la Caisse, d’où part le grand escalier menant à la splendide salle de réception, située au deuxième étage.



D'autre part, l'édifice qui accueille aujourd'hui l’Espace Culturel de la Fondation Sabadell,  ancienne École Industrielle des Arts et Métiers, construite entre 1907 et 1910 à l'initiative de la Caisse d’Épargne de Sabadell également.

Il s'agit d'une construction plus austère qui se caractérise par la haute tour cylindrique située à l'extrémité de la partie rectangulaire.











A l’origine, la caisse d'épargne était un symbole du travail, et les vitraux de Maumejean (cocorico) reflètent les travaux d’un peuple qui travaille dans l'agriculture, le commerce  et l'industrie : on reconnait les fleurs et feuilles de marronnier, les grenades, oignons et ail ; tournesol, mêlés au livre, symbole de la culture.









oui, l'oignon, emblême de Sabadell
on dit calçot, l'oignon doux


plat de résistance : calçot
dessert : grenade !

épargne, épargne !

le livre et la tirelire, épargne et culture
et l'ail (sauf si c'est de l'oignon doux)
la nourriture de base...avec le pain !

Les chapiteaux des arcs d'entrée, sculptés de motifs végétaux, floraux représentent les métiers traditionnels : le moissonneur, le boulanger, l'agriculteur et brodeur, la couturière, la fileuse, le potier et le forgeron. Ils sont de Eusebi Arnau i Mascort (Barcelone 1864-1934) en 1906.

On trouve aussi une sculpture allégorique de la vertu, de Josep Llimona i Bruguera (Barcelone, 1864-1934), en 1908.

Dans l'arche d'entrée, sont représentés la banque et le livre, symboles de l’économie qu’on appelait autrefois « domestique », et de l’éducation.

Je vous laisse admirer la grande verrière :









ce n'est pas fini, 
voici le vitrail du commerce, 
de l'industrie et de l'agriculture, 
les mêmes thèmes que la Salle Sully du Ministère de l'Agriculture, rue de Varenne :





Maumejean était devenu catalan...presque !



Deux Caisses d'Epargne, deux histoires :
http://babone5go2.blogspot.fr/2015/03/les-vitraux-retrouves.html

Maumejean à Madrid :

des grenades pour la route, symbole de l'abondance
non ! ce n'est pas le même vitrail :
ce sont les mêmes grenades !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire