mardi 28 juin 2016

à Cancale

L'arrivée est toujours magique, la mer est basse, les grèves immenses :

le Mont Dol en face, immensité des grèves, la baie !
le rocher, en réalité il y en a deux !


le Mont, le vrai, le mont Saint-Michel




certes, ce sont des parcs, mais pas tout à fait les bons



sympa, le musée est ouvert, avec des maquettes de bisquines

là, c'est pour les touristes
je suis sympa, je vous montre le signe

sont-ce des creuses ? des plates ? un peu des deux, un croquant incroyable !



















mais là, c'est l'huître des Tsars !

(nous le valons bien) !

lundi 27 juin 2016

Cancale éclair

Nous sommes à Cancale, je vous la fais courte, avec quelques huiles anciennes bien émouvantes, du temps où l'on construisait des bisquines.  Devinez le bonnet que nous portons : le bleu et blanc of course !

Les Tsarskaia sont là, amoureusement achetées par Vincent malgré l'exclusivité d'une vente réservée à l'exportation. 

des merveilles...!























Tout se passe bien, la mer, le rocher, l'iode

Merveilleuse parenthèse dans le temps


Dieu est évidemment de la partie

c'est la providence, le destin, 

la vie quoi !

samedi 25 juin 2016

Dernières fraises...

...de Plougastel

en peinture c'est mieux !

Je tombe sur le blog d'un breton, magnifique, il a recensé tous les peintres de la Bretagne, sans omettre Gauguin bien entendu, et me permet d'accéder à de jolies huiles représentant la cueillette des célèbres fraises de Plougastel, voyez comme c'est joli :


forcément, le peintre est Mathurin Meheut lui-même, 

on reconnait la patte du Maitre !


Nous sommes en 1930, les familles entières étaient soumises non seulement  à la récolte ( comme ci-dessus une mère et sa fille) mais aussi à la préparation des expéditions . Ce qui demandait énormément de précautions , le fruit étant bien fragile .

Les fraises étaient d'abord protégées dans des huttes ( en arrière plan ) avant de se retrouver dans des cageots et paniers rectangulaires .


Deux autres toiles de Yvonne Jean-Haffen, élève de Mathurin : l'époque est révolue aujourd'hui des bretonnes en coiffe à genoux dans les champs. En tous cas, la mer n'est pas loin, pour une harmonie rouge et bleu



Je prépare un go-fast prochain en Ille et Vilaine :

je vous en reparle as soon as possible !


du Maitre, ces deux filles de Plougastel, endimanchées :

promenade dans les ajoncs, avec au fond la rade remplie de navires militaires


vendredi 24 juin 2016

Occitanica

Bingo, notre proposition est avalisée : 

nous allons nous nommer Occitania !


Certes, nous empiétons un peu sur les terres de Mistral en Provence, pas grave ! 

Certes, il faut ajouter Pyrénées, et Méditerranée, on n'en est plus à cela près !

L'important : l'entomologie a gagné !


jeudi 23 juin 2016

They’re out !

La perfide Albion a donc tranché : elle retourne dans son Ile ! Un drame pour ses membres, Irlande et Ecosse, pro-européens. Chute de la £ivre, il parait que les Parisiens vont se ruer sous la Manche pour aller faire les soldes à Londres ! Ils ne perdent jamais une occasion !

Hercule donnant l'empire de la mer aux Anglais

Après tout, ils ne faisaient pas partie de Schengen. Ils avaient conservé leur monnaie. Qu’ils n’aiment pas l’Europe telle qu’elle est, avec sa lourdeur, sa règle infernale de l’unanimité, nous non plus ! Nous l’avons manifesté en 2005 de la même façon, non ?

La seule et vraie question : cette Europe continentale qui reste telle quelle, on nous l’annonce pour au moins deux ans encore, tant l’article 50 est complexe à mettre en œuvre. Eh bien, va-t-elle se réformer ? Offrir aux peuples la transparence qu’ils réclament ? Dépasser les nationalismes actuels pour faire vraiment œuvre commune, sur l’immigration ; la sécurité commune face au terrorisme ; l’équilibre de la fiscalité ; du social ; de l’emploi ? Va-t-on enfin mettre en commun, comme pour le Concorde et l'Airbus, la révolution nécessaire de l’énergie verte ; une Défense réellement commune, une Justice partagée ?

Pour cela, il faudrait que les Nations dépassent leur ego, tirées par de nouveaux Pères Fondateurs, relançant l’impulsion que les Anciens avaient donnée à l'Histoire !

l'apothéose d'Hercule, Noël Coypel

J’entends sur Europe Guy Verhofstadt, ancien premier ministre belge, et président du groupe Alliance des démocrates et libéraux pour l'Europe au Parlement Européen. Il revient sur les crises qui fragilisent l'Europe, et appelle au sursaut, à ce dépassement.

Notre Président n’a plus qu’un an pour démontrer sa capacité à relancer le débat : c’est sa meilleure occasion de dépasser les primaires. Remarquez, l’opposition est devant la même opportunité : qu’elle nous dise ce qu’elle propose, Nicolas, tu viens de visiter Angela Merkel, bouge-toi utilement !

Le Président va parler dans la journée

Il y a 6 jours, nous commémorions l’Appel du Général

Il parlait depuis Londres, l’Europe n’avait pas encore été créée

J’attends vos appels,  François, Nicolas, Alain et tutti quanti


Soyez  à la hauteur de ce moment d’Histoire !

Noël Coypel était visionnaire en 1727 quand il a peint

Rape of  Europa

Philadelphia museum of Art



mercredi 22 juin 2016

Rodeo frog

On nous appelle "les mangeurs de grenouilles". Je nous trouve donc particulièrement concernés, comme Français ! Hendy Mp, un photographe animalier talentueux basé en Indonésie, nous offre ces scènes antropomorphiques : frog reading a beetle !






nos rainettes aux yeux rouges changent de monture !



















nos rainettes vertes à nous ont moins d'imagination :






une sacrée grenouille !

aux USA, leurs crapauds sont énormes

poésie de Dame Nature !


mardi 21 juin 2016

Solstice d'été

le jour le plus long

Ah ce vieux latin ! jamais je n’ai autant apprécié d’avoir passé toutes ces années à étudier cette langue morte, qui me torturait tellement avec ses déclinaisons ! sol (soleil) et sistere (s’arrêter) rappellent que c’est à cette période que la durée du jour évolue le moins rapidement.

Mieux, on sait que la durée du jour visible est maximale : plus de 16 heures sur 24 ! Encore faut-il se lever de bonne heure, (ce matin à 6 heures, en réalité 4 heures solaires) ! A partir de demain, la durée de la journée commence à redescendre. D’abord imperceptiblement, puis de plus en plus vite jusqu’à l’équinoxe d’automne :  le 22 septembre !

trois mois pour se baigner !

Si la durée du jour atteint son maximum à l’occasion du solstice, elle n’est pas la même partout. Plus on s’approche du cercle polaire arctique, plus elle augmente. Par conséquent, lors du dernier solstice d'été, à Perpignan, le Soleil s'est couché à 15 heures et 19 minutes après s’être levé le 21 juin. A Lille, cet écart a atteint 16 heures et 29 minutes. A Stockholm, en Suède, la durée du jour a atteint 18 heures et 37 minutes. A Trondheim, au nord de la Norvège, le Soleil a brillé pendant 20 heures et 35 minutes et n'est quasiment pas descendu sous l’horizon : il n’y a pas eu de nuit à proprement parler. Là-bas, le Soleil cesse carrément de se coucher à partir du solstice d'été au niveau du cercle polaire arctique. Dans l’hémisphère sud, le phénomène est inversé. Au moment du solstice d’été dans nos contrées, l’Antarctique est plongé dans les ténèbres. Attention cependant : si c’est théoriquement au moment du solstice d’été que le soleil se lève le plus tôt le matin ou se couche le plus tard le soir, ce principe n’est pas toujours rigoureusement exact. En cause, la course légèrement elliptique de la Terre autour du Soleil, marquée par des accélérations et des ralentissements. La forme irrégulière de notre planète joue également un rôle.

















Le solstice d’été marquait le début de l’année chez les Egyptiens, qui constataient à la même époque le gonflement du Nil. L’évènement avait aussi son importance chez les Celtes, qui célébraient la fête de Litha : les druides cueillaient les herbes magiques pour les potions. La force, la fertilité sont au cœur des rituels, dans une période pleine de vie et de lumière. A Lès, de l'autre côté de la frontière, ils vont brûler ce soir un grand pin, entouré de piques pour transformer l’arbre en gigantesque brûlot. A Barbentane autrefois, le Maire nous chuchotait les contes de Provence autour du feu ardent. Aujourd’hui, des foules considérables se réunissent sur le site de Stonehenge, en Grande-Bretagne, en souvenir de ces célébrations païennes.


C’est enfin l’été : j’ai bien nettoyé la piscine aujourd’hui,

la chaleur avait fait monter la température

j’ai pu enfin me mettre dedans


ouf ! les beaux jours viendraient-ils enfin ?

Barbentane, attention à la chaleur intense...!