dimanche 27 mars 2016

Raffinement pascal

Le raffinement, est composé d’élégance ; d'un peu de luxe ; la beauté est forcément sous-jacente, la définition est subtile et complexe : c’est d’après wiki, je cite :

pour les amateurs, cette nappe a tout une histoire : elle provient d'Hélève de St-Jean de Luz
c'est un chef d'oeuvre de dentelle

1. Caractère qui témoigne de la délicatesse, de l'élégance, de la subtilité et d'une recherche de perfection dans les détails. Synon. distinction, préciosité; anton. barbarie, grossièreté. Raffinement du luxe, des manières, de la société. Dans les monarchies il se forme, au moins parmi les courtisans, un raffinement de politesse, une délicatesse de goût et une finesse de tact, dont la vanité est la principale cause (Destutt de Tr., Comment. sur Espr. des lois,1807, p. 29).Ils s'émouvaient, sans se lasser, de cette rare tendresse, qu'un raffinement de délicatesse aurait voulu masquer d'ironie (Martin du G., Devenir,1909, p. 54):

1. Je reprends tout ce que j'ai pu dire de sévère sur ce grand écrivain [Rilke], bien que je continue à faire quelques réserves sur certaines affectations comme la surenchère de raffinement qui me gâte les trente premières pages de son livre. Green, Journal,1949, p. 307.

Raffinement dans. Raffinement dans le langage, dans les manières. C'était une demeure princière, d'un luxe magnifique, surtout d'un extrême raffinement dans le bien-être voluptueux (Zola, L'Œuvre,1886, p. 273).Son raffinement [de la société] dans l'art d'éprouver de la sensation par les produits de l'esprit a, au contraire, fort bien compris que les idées pouvaient lui en fournir une occasion (Benda, Fr. byz.,1945, p. 247).

SYNT. Raffinement intellectuel, subtil; raffinement de l'art, de la civilisation; raffinement du langage, du style; raffinement de discrétion, de jouissance, de propreté; raffinement d'un dandy, d'une élégante.
2. Au plur. Acte, chose qui possède ce caractère, dénote cette recherche. Des raffinements gastronomiques, intellectuels, sensuels; des raffinements de confort, de volupté. Nous surpassons aujourd'hui la Grèce dans tous les raffinements du goût, du luxe et des arts (Chateaubr., Génie,t. 1, 1803, p. 134).À ne voir que les dehors et la toilette, elles sont divines. Il y a des promesses infinies de plaisir, des raffinements de goût et d'élégance dans les dentelles et les nœuds dont elles s'encadrent la poitrine (Taine, Notes Paris,1867, p. 3)

2. Tout ce que le luxe du service peut comporter de raffinements fut prodigué en cette occasion: les pièces les plus rares, les vins les plus exquis furent rassemblés avec un soin particulier. Rien que de délicat et de choisi ne devait paraître sur ma table... Reybaud, J. Paturot,1842, p. 362.


les traditionnelles asperges, ce qui compte c'est la sauce mousseline
car allégée de blanc d'oeuf (de Pâques)


Chaque fois que nous recevons, nous tentons de transformer l’acte de recevoir, surtout les proches, avec un raffinement de beauté, que ce soit dans l’art des mets, des vins, et du décor.

Il s’y ajoute aujourd’hui l’art du gigot « à l’os coulé » dont je vous ai déjà parlé ; des  vins ; du chocolat (on a choisi du Léonidas car il provient de Belgique) et on a terminé par du vrai café Arabica. J’ai sorti pour la chute finale qui est comme un point d'orgue dans la réception (il en reste ce qui est un miracle) mon fameux rhum de la Jamaïque agrémenté de gingembre ; d’une gousse de vanille ; et d’une tranche de citron. Il évoque les merveilles de l’Orient, les voyages, le bon goût, à lui seul, c’est le raffinement personnifié, (il faut que je me procure la suite, auprès de mon fournisseur malouin).

le gigot d'agneau label rouge des Pyrénées
à l'os coulé
était sublime, digne des promesses de Franck M.

Il n’y a pas de rapport, faut-il le souligner, entre raffinement et ostentation. Le raffinement ne coûte que le temps de choisir ce qui est le mieux, pas forcément le plus cher. Le raffinement consiste à choisir le rare et le beau, et d'en faire don aux autres ;

Il vous en revient le mérite d’avoir trouvé l’harmonie

et de faire plaisir à vos invités

émerveillés de ce qui est rare et pourtant à la portée de tous

si l’on se donne le temps (parfois long) de trier


et de choisir 

le beau



l'oeuf de Monsieur Picart, sous toutes ses formes, glacé ou non,

...très raffiné
est-ce une bouteille à moitié vide...
...ou à moitié pleine ?

il est temps de renouveler le stock !

le magasin le plus proche est à 800 Km !

samedi 26 mars 2016

Ruche qui dit oui

Nous aussi, nous avons une "ruche". La métaphore me séduit naturellement, avec tous ces hommes-femmes-abeilles qui butinent les produits du terroir et mettent en avant leur miel. Métaphores garanties ! Comme terroir rime avec Sud-Occitanie, je rencontre la présidente Suzanne Delai et l'avocat occitan Bernard Biro, à qui j'apprends l'existence de melanargia galathea occitanica, idéal pour un nouveau un logo de la nouvelle Région. 



Il y a la fermière-qui-fait-tous-les-fromages : vache ; brebis et chèvre : Sylviane, mais il ne faut pas oublier Frédéric, le fermier des Arroutis. Il y a Patrick Darne qui perpétue l'élevage du porc noir de Bigorre à la ferme des Périlles, Hautes-pyrénées. Il travaille toujours avec Aries de Saman dont je vous ai parlé autrefois ! (1) c'est le summum car pendant que les éleveurs bretons touchent à peine un Euro le kilog, ses clients lui paient cent fois plus un produit, certes fini, parmi les plus grands jambons d'Oc.




Il y a des producteurs de truites ; de bière ; on vous offre du pot au feu (sans Kub ni Maggi), mais avec de la vraie joue de boeuf,  pour vous réchauffer.

Dominique, Marie-Jo et Gérard

le voilà l'apiculteur des Galades, à côté de la pisciculture d'Antignac, près de Luchon



Arrive Magali la première adjointe, tout le monde se précipite pour l'embrasser.



Ce n'est pas qu'un lieu de ravitaillement bio, la ruche qui dit oui : c'est une ruche. Avec un Roi prénommé Gérard. Une Reine Marie-JO. Souriants et débonnaires, ils distribuent l'amitié !

Forcément les amateurs suivent. Ils sont plus amis que clients.

ils recherchent la joie de vivre...

...à cela, ils disent OUI !


ici on parle occitan

et on apprécie Nadau...!

















m.g.  occitanica



nouvelles d'Agros

Les Agros de Paris m'envoient ce lien, je veux vous en faire profiter !



Il est question de vivant ; de santé en jeu avec la pollution chimique

des sujets de société primordiaux, les Agros se mobilisent !




les Agros parcourent le monde




Ingénieurs du vivant

protégeons la planète !





vendredi 25 mars 2016

Da Vinci code à Saint-Gau (7)




le retour !

Je vous l'avais prédit… l’aventure continue !

(1) cliquez en bas pour les 6 premiers épisodes !

Septième épisode, the last but not the least !

Nous sommes le 21 mars. Réunion mensuelle du Conseil Municipal. Le mot clé, "redressement", le Maire présente le compte administratif 2015. Le mot clé : redressement, est miraculeux : grâce à une gestion serrée (on disait autrefois de bon père de famille), voilà que le déficit d’entrée de mandat de 2,5 millions (ce n’est pas une erreur de frappe) a été résorbé. C’est incroyable : le gaspillage (avant) était à cette hauteur, avec la perspective d’une hausse des impôts locaux de 45% ! L’an passé la hausse a du être de 9% pour compenser la baisse correspondante des dotations de l’Etat, en pleine restriction budgétaire sur le dos des collectivités territoriales. Malgré cela, le Maire présente des comptes en équilibre, à tel point que pour 2016 (ce sera annoncé le mois prochain, mais on peut anticiper), malgré la nouvelle baisse de la dotation de l’Etat (il continue d’imposer aux mêmes collectivités locales une baisse de leur train de vie qu’il ne s’impose pas), les impôts ne devraient augmenter que des 1% votés en douce par la majorité à l'Asssemblée.

Ce n’est pas notre sujet, mais ce préalable montre que la Ville peut à nouveau investir !

Sur les 20 délibérations proposées au Conseil, il y a la numéro 17 : Art roman, rachat du chapiteau. Ca y est : le marchand belge (il est resté prudemment en France, il devait se méfier ?) a baissé son prix à 90000, (il fait quand même une marge positive de 48000 Euros) ! Va-t-il payer des impôts sur cette plus-value qui représente, pour beaucoup de ménages, un an de salaire...voire plusieurs années ? On ignore ! Il faut bien qu’il reste des zones d’ombre !

Des subventions sont sollicitées pour réunir "la rançon" de 90000 Euros réclamée par le marchand : 40000 de la Direction des Musées de France au Ministère de la Culture ; 25000 du Conseil Régional ; 6000 de la fondation du Patrimoine. 1000 de la Société archéologique du Midi Toulousain. Vous faites le total : ça fait 80%, soit 72000.

Reste 18000 pour la commune, qui risque donc de payer 18.000 Euros l’objet, estimé par l’expert 3000 à l’origine. Si bien entendu les subventions sont confirmées. On refait le musée. Ouf ! Ca c'est pour l'extérieur. A l'intérieur, on va pouvoir exhiber le chapiteau dans une superbe vitrine ! Toutes proportions gardées, c'est notre anneau de Jeanne d'Arc si longtemps conservé par nos amis Anglais !

retour à la maison bientôt ?

je n'ai pas fini de vous en parler !

Huitième épisode

c'était avant

Quand nous allions chez Monsieur Picart, nous allions admirer, dans un charmant enclos voisin, en passant la tête par-dessus le mur, les antiques de la propriété Pierre et Hélène C. C. est le nom d’un célèbre Prélat toulousain, qui avait légué à ses neveux d’illustres antiques, que je vous ai montrées autrefois.

Pierre et Hélène doivent rejoindre une maison médicalisée. Ils vendent leur maison, et leur charmant jardin, vue sur les Pyrénées. Ils ont eu l’attention délicate de léguer leurs antiques à la maison commune … avant de libérer le jardin.

je passe ce matin, jette la tête par-dessus le mur…
…GR m'avait prévenu :
Le jardin est retourné au calme d’autrefois
les antiques sont en lieu sûr


Le patrimoine revient aux origines, 
et c’est bien ainsi !

ce matin



(1) PS : retrouvez les premiers épisodes :


la suite bientôt dans la rubrique :

da Vinci code à Saint-Gau !

dans

la Gazette des Arts

la Gazette qui fait le point sur l'Art

ici et ailleurs !

ma vierge fétiche de Valentine
avant rénovation


jeudi 24 mars 2016

Os coulé

désossé à l’os coulé,

Voilà le vrai titre : si l’on veut réussir Pâques, et être sûr d'acheter un produit de qualité sous label rouge, rien de mieux que d’aller chez Pyrénées-viandes. Miracle (provisoire) : personne ! D’habitude il faut faire la queue une demi-heure, et subir l'énoncé de la liste des achats des clients devant vous, qui commandent (avec une lenteur sereine) tout le magasin. Ici, vous êtes certain d’avoir un vrai agneau des Pyrénées, élevé en montagne, à l’herbe. Le prix au kilog n’est pas si élevé, que l’on ne s’assure d’une qualité irréprochable.

-« Gigot, ou épaule » ? –« Gigot » 


Franck M. (pour une fois qu'il a le temps) me demande :

-« voulez-vous que je vous le désosse, mais pas de panique, je remets tout en place, l’os compris. Je mets trois ficelles, et après 1 heure et demie de cuisson, four à 180°, vous tirez sur l’os, il vient, votre gigot est prêt à être découpé en tranches sans problème ». 

Franck dispose d’un sabre en forme de cimeterre, hyper tranchant, et je ne doute pas un instant de sa dextérité pour entourer l’os d’une pointe coupante, et l'extraire une fois mis à nu.

Son exercice de dextérité absolue se nomme : « os coulé ». 

Milou, dessiné par Hergé auquel on pense forcément vu les circonstances, aurait apprécié.






Je dispose pour ma part d’armes blanches tout à fait légales, et empruntées aux arts martiaux les plus authentiques, auxquelles je recours dans les cas graves, comme celui de découper le gigot pascal.



ça, c'est du couteau !

l'os coulé
Pour les chrétiens, la fête de Pâques est le passage de la mort à la vie par Jésus, victime innocente sacrifiée pour racheter les péchés des hommes. Ainsi, Jésus est identifié à l'agneau sacrificiel de la tradition juive. Jésus est aussi représenté par un agneau dans l'Apocalypse. L'agneau symbolise également la soumission du chrétien à la volonté de Dieu, ainsi que les vertus d'innocence, de douceur et de bonté.

Il est forcément blanc, en latin candor, devenu "candeur".

Dans les armes de Toulouse, l’agneau tient la croix du Languedoc, entre la Basilique Saint-Saturnin lieu du martyre du Saint traîné derrière le taureau (qui donne son nom à la rue du Taur) ; et le Château, siège du pouvoir civil, aujourd’hui remplacé par le Palais de Justice.

le blason de Rouen exprime la même chose

ici entouré de vis (la force) et pax (la paix)
représentées par
robur (le chêne) et olea (l'olivier)
de la Légion d'Honneur et de la Médaille militaire

le Château couronne le tout

(et Jeanne d'Arc est virtuellement derrière naturellement) !



Pensez à acheter votre gigot d’agneau


à l’os coulé !


tourné vers l'Orient de notre Collégiale

l'agneau pascal tien d'un pied ferme le Grand Livre sacré des croyants

mercredi 23 mars 2016

à nos amis Belges !




...fraternelles pensées...!


cette carte postale a cent ans :

elle a été éditée à l'occasion de la guerre de 1914-18

les Nations sont représentées par des dames mi-chenilles

mi-papillons...

...cela signifie qu'elles sont éternelles !


Il faut maintenant que l'Europe aussi

se dote d'une vraie identité 

de super-Nation

Anne Louis Girodet






dimanche 20 mars 2016

Giboulées

Finalement, le temps n'est pas si déréglé puisque le jour J du printemps, les giboulées percent le soleil entouré de nuages d'orage : allant vers Soueich chez René B. rencontrer Georges Z., voici que la route est pleine de glace à tel point que la voiture pourrait virer de bord si l'on n'y prenait garde.

Au retour, ce bel arc-en-ciel.






dommage : on distingue mal le violet devant le vert
Figurez-vous que (de mon vivant)

René m'a scanné !

(virtuellement)

je vous raconterai un jour...

Décidément, c'était un inoubliable moment à Soueich !

samedi 19 mars 2016

19 mars

La Loi est la Loi, il faut l'appliquer : la Loi dit que le 19 mars commémore les accords d'Evian, et la fin de la guerre d'Algérie, le Président de la République lui-même s'implique dans la commémoration. Donc, on commémore; et mieux, on a longuement préparé la cérémonie pour qu'elle se déroule au millimètre, afin de laisser la place à la pure émotion. 

l'entrée des drapeaux dans la Collégiale ne passe pas inaperçue !

cela ne se fait pas de photographier, mais j'ai attendu l'annonce par notre Maitre des cérémonies de la fin de l'Office, sur un fonds d'orgue et de saxo

on a vécu cela ensemble, cela s'est bien passé !

Je me réjouis d'un "vivre ensemble" tel, dans notre République du Comminges, que l'on honore les morts d'abord au cours d'une messe. C'est la Saint-Joseph, personnage éminent puisqu'il vit toujours, le pauvre, une sorte de ridicule, d'avoir été le père adoptif d'un Fils conçu par l'Esprit Saint. Cela fait rire les matérialistes ! Cela a du être difficile à vivre, tant pour Joseph que pour Marie ! Personne pourtant ne sourit dans la Collégiale : on se dit ici que l'Esprit Saint ne fait de mal à personne, mieux, on préfèrerait qu'il inspire les incroyants !

Puis défilé jusqu'à l'Esplanade de la Légion d'Honneur. On s'incline (au son de la Marseillaise) devant le Monument aux Morts. Ce n'est qu'ensuite que le cortège de la FNACA rejoint la Salle des mariages, pour les discours républicains : le Maire toujours à l'aise, le nouveau jeune Conseiller Régional, très à l'aise également, conclusion par le représentant de l'Etat, en grand uniforme. Personne ne se gêne pour se féliciter de la capture d'Abdelsam à Molenbeek, et de ce que les forces de l'ordre ont marqué un point.


C'est bien ces moments d'émotion partagée. C'est bien de se souvenir de la fin officielle de la colonisation. C'est bien de se souvenir que nos contemporains ont été, eux aussi, des migrants, chassés d'Afrique du Nord avec quelques fripes dans de maigres valises. Que les Harkis ont été pourchassés par leurs pairs, pour être internés en métropole dans des camps de migrants.

impressionnante haie d'honneur devant la Mairie


L'essentiel est de se souvenir pour mieux préparer l'avenir.

Nos jeunes Parlementaires rassemblés à quelques mètres d'ici n'avaient pas le temps de participer à ce cérémonial ce matin.

Ils célébraient entre eux le ""vivre ensemble", l'Europe des Régions, la citoyenneté, peut-être même la fraternité ?


On ne leur en veut pas : ils ont fort à faire avec l'héritage qu'on leur prépare !