dimanche 24 septembre 2017

L'automne pointe le nez

Ce ne sont que nuances de lumières













le marché du jeudi offre toujours les belles truites à chair blanche 
élevées dans l'eau courante des torrents :



la saison des figues bleues arrive,
 fourrées de Roquefort Papillon


les derniers lycènes bleus sucent l'humidité des cailloux




c'est  l'automne !

samedi 23 septembre 2017

Augustus, les ultimes photos

Les photos s'ajoutent aux photos, dans l'objectif d'une rétrospective en forme de bilan, c'est René qui s'y colle :











photos la Dépêche du Midi


il était quelque part, en embuscade...!


we made it !

merci à Jacques et René !

vendredi 22 septembre 2017

Ma cure de Spiruline !

Je ne chôme jamais : je viens de visiter un élevage de spiruline ! Ici même, enfin, à Seysses, dans la banlieue toulousaine, sous les serres d’une ancienne exploitation maraîchère !

ne consommez plus messieurs cette mauvaise pilule bleue ! 

Consommez la spiruline verte !

Il s’agit d’une algue bleue vieille de milliards d’années !

Voyez qu’entre bleu et vert on n’est plus très sûr !



La spiruline est une cyanobactérie. Nous parlons de  Spirulina Platensis : est-ce une algue, une plante, une bactérie ?


Par définition, la spiruline est une bactérie de la famille des cyanobactéries, appelée aussi micro algues ou algues bleues (vertes) comestibles.

On l’appelle « spiruline » à cause de sa forme de spirale. Extraordinaire, elle n’appartient ni au règne animal, (qui la ferait tomber  sous la compétence des vétérinaires), ni au règne végétal, (ce qui la mettrait sous la coupe des Services régionaux de la protection des Végétaux). L'Administration étant en retard (comme d'habitude) et ne sachant trancher, nul obstacle administratif ne vient donc (pour le moment) contrarier l’accès des producteurs ; des transformateurs ; ni du public à ce qui est aussi un médicament !

D’où les petites pilules vertes !

voici sortie de presse, la spiruline fraiche
à consommer (comme le caviar) crue, aspirée sur le poignet.
Dans cet état, sa durée de vie est limitée à 48 heures

Toujours entreprenant, je viens de me procurer de quoi entreprendre une cure d’un mois en allant à la source. Voici quelques images de l’élevage, puis de la récolte. Enfin de l’écrémage, jusqu’à l’extraction de l’eau, qui va faire passer une prise de 7 Kg à 4 Kg, le reste étant les 3 Kg d'eau aspirés et jetés après la mise sous vide.


départ à jeûn tout au Nord, aux aurores

nous ne sommes plus à jeûn, grâce aux deux Grâces de Monsieur Paul

nous ne sommes plus seuls, arrivés dans la banlieue toulousaine

un bassin d'élevage, lumière tamisée, la spiruline craint les coups de soleil


comme le sel à Guérande, la spiruline est raclée à l'extrêmité du bassin

puis écrémée, filtrée, elle constitue une pâte verte

déshydratée sous vide

j'ai acheté un sac pour une cure
 toujours sympa avec vous, lecteurs, je vous file le téléphone !



C'est plein d'Ingénieurs là-dedans, d'hydrobiologistes, 

des Ingénieurs sortis de l'INSA Toulouse !

merci de votre accueil !

merci à Simon B !

dans un mois je pète de santé
(ça a commencé)


vous ne pourrez-plus vous en passer !

(à suivre : 

à chacun son aquarium d'élevage 

avec Alg and You ?)


jeudi 21 septembre 2017

Déjeuner au café 50

Voilà deux fois que nous déjeunons au Café 50 ! Jamais deux sans trois ? Petit à petit, nous prenons nos marques dans cet endroit branché, qui rassemble les Hipsters. Il faut venir sur place pour comprendre de quoi il s'agit, je vous laisse découvrir :

la première fois on visite les "lieux" :

au sens propre et... au sens figuré !





des vitres de couleur, c'est bien !

premier lieu pour méditer, c'est mieux


le premier lieu pour les Messieurs
voici le lieu des Dames, surveillé par Joseph


la second fois, on vient pour les personnages, 

les Hipsters :




et puis la surprise est dans l'assiette :

plat du jour du Hipster-biker

pour les Hipsters fans de fish and chips : I'm



allez-y vite !

c'était la seconde fois, la prochaine, je demande l'autorisation de photographier les susdites personnes


merci Michel B.

on se revoit à Paris ?

F. vous êtes ma-gni-fi-que !


PS : la dernière fois que j'ai mangé des fish & chips c'était à Rothéneuf